Volontariat ou Bénêvolat … les deux ? :)

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Nous sommes des animaux sociaux ? ! Nous sommes existants par et dans le regard de l’autre, des autres ! Construire pour mieux se (re) construire ? Entreprendre pour (mieux) apprendre et retenir !

Tant d’exemples qui ne caractérisent pas complètement les deux états de l’engagement qui sont vôtres, nôtres .

Le volontariat reste une démarche personnelle qui peut prendre germe dans le désir de faire, le désir d’engagement.

Le bénévolat est, peut être, une forme donnée aussi au volontariat . Donner est un principe de base, se donner “corps et âme” en étant l’aboutissement le plus extrême. Nos convictions nourrissent en fait nos actes.

Quelle préférence ? Nous cloisonnons nos vies car nous avons plusieurs vies ?: vie professionnelle et personnelle et vie sociale. Il est vrai qu’en compartimentant cela correspond à plusieurs vies. Ou alors nous considérons que nous sommes un tout ! (ce que l’on est en fait) ; Ainsi nous envisageons que nous sommes partie d’un tout et aussi la somme de nos actions ?  J’ai une préférence pour cette vision car il n’y a plus la nécessité du jeu de rôles mais celle d’une continuité d’actions ;)

Prenons un exemple  : “le mien qui n’est pas LE modèle à reproduire ou la Référence” ! Je suis un chef d’entreprise multi-facettes :  experts de domaine, métier , mais aussi enseignant, parrain d’entreprendre pour apprendre et administrateur d’une association professionnelle… (sans oublier : marié , deux enfants,…)

Je donne au resto du cœur , j’offre qq conseil gracieux en qualité d’ambassadeur métier du conseil régional … et vous savez le grand bénéficiaire : C’EST MOI car le privilège est bien du coté du donneur. La force du don est en premier lieu cette satisfaction de donner du sens à sa propre vie (c’est super rassurant ).

La solidarité prend le sens aussi de la fraternité : pas d’utopie dans mon esprit “pour un monde meilleur” mais j’ai la prétention de croire que l’investissement donné construit un peu l’avenir. “Ashes to Ashes” Poussière tu redeviendras poussière ! le constat est brutal : nous naissons pour mourir un jour!  L’échéance ne nous étant pas connue ce que nous maîtrisons , un peu, le mieux , c’est la manière dont nous souhaitons remplir celle ci . Que sommes nous réellement : des êtres doués de pensée et interagissant avec leur environnement ? ou le membre d’une société “organisée” ?

J’aime la vision d’électron libre (avec réserve d’usage éventuellement) qui anticipe et précède certains changement de société profonds ! Et si nous avions tous une destinée ; disons un rôle à tenir; une action ou une série d’actions à conduire ? A tout le moins la chance est d’être un acteur qui bien modestement apporte sa pierre à l’édifice (cultiver le sens du collectif / la famille / …).

En conclusion : je (me) recommande “d’agir pour ne pas subir” ; de ne pas réfléchir uniquement mais de faire et de réaliser.

J’aurai une dernière recommandation c’est celle de l’humilité  : “acceptons nos échecs car ils nous rapprochent un peu plus de la réussite , en restant modeste sur celle ci ” . Bien à vous. Phlev  (réflexion offerte d’un dimanche matin automnal)

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »