Prévisions et vision(s) de près ! « De la difficulté des réglages des systèmes de production »

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

 Comment et avec quelles données alimenter son PGI, ERP , …  son système de gestion ?

Il est un temps révolu où  une réunion trimestrielle ou mensuelle permettait d’affiner les macros données « économiques ». Divers réglages alors suffisaient à répondre aux besoins du marché et d’assurer la rentabilité du système.

 

Aujourd’hui « tout gestionnaire » interrogé livrera sa grande difficulté à analyser « au mieux » la demande future, quand cela n’est pas la gestion des incidents du type « annulation de commandes ».

Face à la difficulté d’asseoir la rentabilité de son outil de production à la qualité des données d’entrée (prévisions commerciales) la tendance serait de réduire « à l’envie » la fenêtre de réservation d’un coté et de l’autre de planifier « long ».

Une solution idéale (vue de la production) serait d’atteindre le lot unique, et ainsi d’éviter le sur stockage, tout « en-cours », et  l’utilisation trop en amont des ressources. Ne produire que ce qui est vendu « ferme » ! Mais sans stock quel taux de service ? … Equilibre incertain !

 

Tout cela a malheureusement un prix celui de devoir repenser son modèle économique : en terme de quantité produites et indirectement la structuration (effectif / organisation) adossé à la stratégie retenue.

Quid de la chaine de valeur : quels impacts ? Mais aussi quel plan de sortie lors de la reprise,  laquelle sera ou pourra être brutale ? (afflux massif de demandes à satisfaire économiquement et quantitativement)

 

Je ne peux que recommander ce  qui suit (hors mes précédents articles explicites sur la Gestion de la Production qu’il convient de parcourir si besoin) de manière plus générale et plus accessible :

-         Auditer son organisation (stratégie, tactique, opération)

o       conduire une réflexion sur la vision (suivant échelle et temps de cycle des produits) à  6 mois, 1 an, 2 ans.

o       Définir (écrire)  la stratégie et les objectifs retenus : communiquer

o       Mettre les moyens (financiers, humains) en regard des objectifs définis (recours au crédit, BFR,…)

o       Mettre en place un suivi industriel et financier (précis avec réunion hebdo ou fréquence à définir) et surtout un arbitrage « réactif » par les décideurs.

§         Prévenir toute dérive (indicateurs objectifs et représentatifs : clés de répartition ou autre)

-         Organiser la transition (CAD établir une feuille de route pour la période qui nous intéresse : période 2009-2010)

o       Etablir d’ores et déjà une procédure de montée en charge ;

o       Etablir un plan RH (besoins de formations, de ressources, accompagnement, …).

-         Entretenir des relations de partenariats privilégiés avec ses confrères, concurrents, fournisseurs et clients.

o       On ne saura passer le cap actuel qu’accompagné, sinon le risque « grand » sera de ne plus disposer de marge de manœuvre lors de la reprise du cycle standard de production (c’est la difficulté de sécurisation des appros, de la maitrise des compétences externes et la gestion de ses variables d’ajustement que sont les prestataires de services et de biens …)

o       Plus généralement on resserre les liens pour mieux affronter les difficultés : de cela émargeront  aussi des stratégies de rapprochement, de fusion et autres approches industrielles liées à l’analyse des besoins et moyens… (réduire la toile si nécessaire)

-         Demander aide, conseil(s) auprès des organismes consulaires, chambres professionnelles lesquelles orienteront vers les interlocuteurs, ressources conseils jugés adéquats.

 

Je n’ai pas de solution « clé en main » cela n’existe pas véritablement. J’ai à disposition des  outils, méthodes et retour d’expériences qui permettent d’adopter la meilleure stratégie industrielle en l’état : agir pour ne pas subir ! et surtout garder foi en l’avenir !

 

Je ne peux que trop insister sur la nécessité de s’entourer de compétences afin de mettre en œuvre rapidement les recommandations de bon sens dictées par la force de l’urgence, du marché et du client.

A votre service

(c)PhLEV 2009 phlev.new.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.